CELEBRATION DE LA FETE DE SAINT VINCENT PALLOTTI 2014

 UNE ORIGINALITE AUX TRAITS PROPHETIQUES

Les festivités de la fête de saint Vincent Pallotti se sont déroulées, en cette année 2014, à la paroisse saint Vincent Pallotti de Nlongkak. Le contenu de ce grand évènement s'est articulé autour de quatre points à savoir : la conférence, l'adoration du saint sacrement, la célébration eucharistique et le vin d'honneur spécial pour le Père Narcisse MWISENEZA qui a achevé sa mission au Cameroun. Le caractère prophétique de cette journée se découvre dans les différentes articulations mentionnées ci-dessus.

En effet, la conférence qui était centrée sur la collaboration de Monseigneur Henri Vieter pendant sa période missionnaire au Cameroun a débuté à 15 heures. Elle était présentée par le Père Benoît ATEMENGUE, curé de la paroisse saint Vincent Pallotti de Nlongkak. Il a relevé la grande technicité et les succès mais aussi les difficultés du P. Henri Vieter dans ses relations à la fois avec les autorités traditionnelles (chefs et rois), l'administration coloniale, les membres des autres confessions chrétiennes et avec l'Islam. Dans les échanges qui ont suivi ce brillant exposé, l'on a constaté une vivante et fructueuse participation tant des étudiants que des fidèles de la paroisse présents à la rencontre. Deux questions pertinentes (à caractère prophétique) sont adressées à nous, pallottins de la seconde évangélisation : comment pouvons-nous capitaliser à notre avantage les valeurs qui ont permis à l'équipe de Monseigneur Henri Vieter de surmonter leurs difficultés au Cameroun (fort sentiment d'appartenance à la communauté, respect de la vie communautaire, sobriété et respect du bien commun, primauté du succès de la mission sur tout autre intérêt, le respect de l'autorité civil et la forte collaboration entre les confrères) ? En tant que pallottins de la seconde évangélisation, comment pouvons-nous procéder pour connaître davantage les personnes que nous encadrons ou vers lesquelles nous sommes envoyés, afin de répondre efficacement à leurs préoccupations ? Cet échange a été suivi d'une brève pause récréative pour permettre une préparation à l'adoration au Saint Sacrement et à la messe.

L'adoration d'une heure (17h-18h) a été présidée par le diacre Jean Pierre NGABO KAMARA, sac. La messe qui l'a immédiatement suivi était présidée par le Père Bruno ATEBA EDO, Supérieur majeur de la Région sainte Trinité Cameroun-Nigeria, en présence de plus d'une quinzaine de confrères prêtres, des Frères Clément Eloundou et Laurent Messi. La chorale était assurée par les étudiants pallottins du philosophat et du théologat (Pallotti Voice). L'homélie du jour a été prononcée par le Père Abraham OLAMA MBIDA, sac. Toute sa méditation avait pour fil conducteur ce dicton : « Tel père, tel fils ! Un vrai fils ressemble à son père ! ». Revenant aux textes de la Parole du jour, il nous a posé cette double question dont le contenu revêt un caractère prophétique : si Pallotti a été, de son vivant, apôtre infatigable de la charité et de la miséricorde au point de marquer positivement ses compatriotes ; si l'équipe missionnaire de Monseigneur Henri Vieter au Cameroun s'est sacrifiée durablement pour nous laisser un patrimoine, que faisons-nous concrètement aujourd'hui pour la survie de la SAC ? Pourquoi laissons-nous les plaies de nos relations interpersonnelles l'emporter sur l'effet dynamique et positif que peut produire en nous l'amour et charité du Christ ?

La soirée s'est donc achevée par un banquet spécial, dans le jardin du presbytère, en l'honneur du Père Narcisse MWISENEZA, sac qui a achevé sa mission au Cameroun après six années de dur et fructueux labeur. Il avait successivement servi la communauté en tant que préfet des étudiants au théologat pallottin (2008-2010) et vicaire de la paroisse saint Vincent Pallotti de Nlongkak, cumulativement avec son statut d'étudiant l'Université Catholique d'Afrique Centrale (UCAC). Le Père Bruno ATEBA EDO, Supérieur majeur, lui solennellement signifié sa reconnaissance pour tous les sacrifices qu'il a consenti pour faire avancer la Région sainte Trinité Cameroun-Nigeria.

Fr. Christian NGOMAYO, sac