CENTENAIRE DE LA PAROISSE ANDREASBERG

 ALLOCUTION DU PERE RECTEUR BRUNO ATEBA, SAC

Excellence Monseigneur Jean-Bosco NTEP, Évêque du Diocèse d'Édéa,
Monseigneur le Vicaire Général,
Monsieur le Curé,
Chers confrères dans le sacerdoce,
Chers diacres,
Chers Religieux et Religieuses,
Peuple de Dieu,
Loué soit Jésus-Christ !
À peine débarqués à Douala le 25 octobre 1890, les missionnaires Pallottins se mettent au travail ici même dans la Sanaga Maritime.
Le 8 décembre 1890 à Marienberg, le Père Vieter place le Cameroun et le travail des missionnaires sous la protection maternelle de Marie, Reine des Apôtres. Il confie aussi l'avenir du pays à Marie, mère de la foi.
De 1890 à 1891 deux grandes paroisses surgissent du sol de la Sanaga Maritime à savoir : Marienberg 1890 et Edéa 1891.
Ces 2 missions étaient entourées d'importants postes secondaires (Missionsstationen) : Malimba pour Marienberg et Andreasberg (Saint André) pour Edéa.

Le Père Hermann Skolaster dans son ouvrage « les Pallottins au Cameroun » parle déjà de la présence pallottine à la Missionsstation de Andreasberg en 1911. En cette année, 100 catéchumènes ont reçu le sacrement du baptême et en 1912, 200 - en 1913, 400 - en 1914, 250. En 1914, il y avait déjà une école avec plus de 1200 élèves hormis les catéchumènes. Avec ces chiffres, l'avenir de l'église d'Andreasberg semblait prometteur.
L'église et une petite maison d'habitation furent construites de mai 1911 jusqu'en février 1912. Le 27 octobre 1912, Monseigneur Heinrich VIETER est venu de Yaoundé pour la consécration de l'église Saint André.
Selon le Père Hermann Skolaster en 1912, 4805 fidèles ont reçu le Sacrement de la Réconciliation et 6162 ont communié pendant les différentes célébrations eucharistiques. En 1913, 11388 fidèles ont reçu le Sacrement de la Réconciliation ; 16454 ont communié. Au milieu de l'année 1914, 6100 fidèles avaient déjà reçu le Sacrement de la Réconciliation et 9813 ont communié aux différentes célébrations eucharistiques. À la fête de Noël 1913, 667 chrétiens ont communié.
Rendons grâce au Seigneur pour ces 100 (cent) ans, pour ce temps écoulé et empreint d'une riche histoire de cette paroisse centenaire.
Rendons grâce au Seigneur pour le travail et l'engagement apostoliques des Pères et Frères Pallottins, qui sont les fondateurs de cette paroisse.
Rendons grâce au Seigneur pour le travail et l'engagement apostoliques des Pères et Frères spiritains qui ont continué l'œuvre missionnaire des Pères fondateurs et les autres ouvriers apostoliques de ce diocèse historique qui tiennent cette flamme allumée depuis 1911.
C'est dans le sillage de ces premiers missionnaires Allemands qu'aujourd'hui, ensemble, nous continuons l'histoire de cette Église locale, dont la mission est toujours d'annoncer, par nos paroles et surtout par nos actes, l'évangile de Jésus Christ, chemin de bonheur proposé à tous.
Que Dieu nous bénisse et nous garde !