LA PROFESSION PERPETUELLE DES CONFRERES PALLOTTINS

Une semaine après la première profession de sept (07) confrères pallottins à l'Institut de Philosophie Saint Joseph Mukasa de Nkolbisson, c'est la chapelle Saint Esprit de Mvolyé qui a abrité en ce 23 septembre 2011, la consécration perpétuelle de huit (08) confrères. Il s'agit des frères : Abraham NYANGE BUHENDWA NSHANGALUME (RDC) ; Alain Christian BUSSARD MIMFEGUE (Cameroun) ; Charles Bernard MANGA BAYALA (Cameroun); Armand NGONO (Cameroun); Barthélemy Claude NDJENGUE ODI (Cameroun); Evariste Ledoux NDJONTU (Cameroun); François de Sales NANG (Cameroun) ; Yannick Sigfried MVOGO MVOGO (Cameroun). La cérémonie de cette consécration perpétuelle a été présidée par le Révérend Père Bruno ATEBA EDO, sac, Supérieur des Pères et Frères Pallottins au Cameroun et au Nigéria qu'entouraient une multitude de prêtres et de confrères venus pour soutenir l'engagement des huit élus du jour. Les textes soumis à la méditation du jour ont été tirés respectivement du livre du Prophète Isaïe, 58, 7-10 et de l'Evangile de Jésus Christ selon Saint Mathieu 5, 13-16. L'homélie liée à la richesse de ces textes a été faite par le Père Bruno ATEBA EDO, célébrant principal, qui n'a pas manqué de signaler la particularité et la spécificité des confrères qui émettaient leur consécration perpétuelle. Ainsi, la particularité de ce groupe de confrères qui se consacrent à vie dans l'Union de l'Apostolat Catholique, a été la présence du deuxième Frère Pallottin camerounais à consécration perpétuelle : il s'agit du Révérend Frère Evariste Ledoux NDJONTU, sac. Notons que dans la vie pallottine, le dénominateur commun entre les Prêtres et les Frères c'est la consécration. Car, notre vocation unit à la fois les Prêtres et les Frères dans la même consécration et dans la même mission apostolique, a rappelé le Père Bruno ATEBA EDO dans son homélie. Aussi, les religieux qui se consacrent à Dieu dans l'esprit pallottin s'engagent à être sel de la terre et lumière du monde (Cf. Mt 5, 13-16). Car le sel et la lumière représentent deux images fortes dont le monde a besoin pour son sens. Et les images du sel et de la lumière obligent chaque pallottin à prendre part à la mission de l'Eglise qui continue d'annoncer à tous les hommes la Bonne nouvelle du Christ.

Profession Sept2011

De ce fait, en devenant sel de la terre et lumière du monde, chaque confrère est d'abord sel et lumière des Pallottins et de notre société à condition de témoigner véritablement du Christ vivant, sans emprunter des voies obscures. Bref, il est question pour chaque confrère de collaborer à l'œuvre divine en devenant les membres de Dieu, œuvrant pour le salut du monde et la destruction du péché comme l'ont fait les premiers pallottins (Prêtres et surtout Frères) qui ont implanté l'Eglise Catholique au Cameroun. Au terme de cette célébration qui a été riche en images, en messages et en grâces, le rendez-vous a été pris pour le lendemain, samedi, 24 septembre 2011, en la Basilique Marie-Reine des Apôtres de Mvolyé, où les Frères : Abraham NYANGE BUHENDWA NSHANGALUME (RDC) ; Alain Christian BUSSARD MIMFEGUE (Cameroun) ; Charles Bernard MANGA BAYALA (Cameroun); Armand NGONO (Cameroun); Barthélemy Claude NDJENGUE ODI (Cameroun) ; François de Sales NANG (Cameroun) et Yannick Sigfried MVOGO MVOGO (Cameroun), recevront l'ordination diaconale par Mgr. Victor TONYE BAKOT, Archevêque de Yaoundé.

Fr. MODEGOAN NDJEMBIE STEPHANE,

 ORDINATIONS DIACONALES

Comme une étoile qui annonce le jour, la consécration perpétuelle de nos huit confrères, le vendredi 23 Septembre 2011 à la chapelle Saint Esprit de Mvolyé laissait présager déjà l'ordination de sept parmi eux, à savoir les frères Abraham NYANGE BUHENDWA NSHANGALUME (RDC) ; Alain Christian BUSSARD MIMFEGUE (Cameroun) ; Charles Bernard MANGA BAYALA (Cameroun); Armand NGONO (Cameroun); Barthélemy Claude NDJENGUE ODI (Cameroun) ; François de Sales NANG (Cameroun) et Yannick Sigfried MVOGO MVOGO (Cameroun). Ladite cérémonie d'ordination diaconale a été célébrée au sein de la Basilique mineure Marie, Reine des Apôtres de Mvolyé, sous la présidence de Mgr Victor TONYE BAKOT, Archevêque métropolitain de Yaoundé. Les candidats au diaconat appartiennent à trois familles religieuses repartis ainsi qu'il suit : un pour le compte de l'Ordre de Notre Dame de la Merci (Mercédaires), sept pour le compte des Missionnaires Fils du Cœur Immaculé de Marie (Clarétains) et sept pour la Société de l'Apostolat Catholique (Pallottins). Ces derniers ont été appelés et présentés au diaconat au début de la messe par le Père Bruno ATEBA EDO, s.a.c., Recteur Régional des Pères et Frères Pallottins au Cameroun et au Nigéria et Délégué des Supérieurs Majeurs au Cameroun. Ainsi, après avoir été choisis comme Diacres par l'Archevêque, les textes liturgiques de la célébration eucharistique (1Tim. 3, 8-10, 13 et Lc. 10, 1-9) ont offert un cadre idéal pendant l'homélie à l'Archevêque d'exhorter le peuple de Dieu en général et les candidats au diaconat en particulier. Il les a significativement invités à être de véritables et authentiques serviteurs de Dieu dans la responsabilité et le respect. Dans cette perspective, il leur a demandés de mettre en pratique la spiritualité de leurs différentes familles religieuses et de toujours dialoguer fraternellement avec leurs Supérieurs. Par ailleurs, il leur a rappelés que c'était le moment venu pour chacun d'eux de prendre part à l'évangélisation des peuples. D'autant plus que par l'ordination diaconale, le Diacre proclame la Parole de Dieu, instruit et exhorte le peuple de Dieu. Et pour finir, Mgr Victor TONYE BAKOT à souhaité à chacun d'eux d'être humble et obéissant dans l'exercice de son ministère afin de faire advenir le Règne de Dieu. Le Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney, Patron des curés a été choisi comme un modèle serviteur de Dieu par l'Archevêque pour les instructions qu'il prodiguait à ses fils du jour. Suite à cette homélie riche en enseignements et en conseils, la célébration s'est poursuivie avec la liturgie du sacrement de l'ordre proprement dit. Ce rite, constitué de dialogues, prières et gestes s'est solennellement déroulé dans un véritable esprit de profond recueillement. Au terme de ce rite, tout le peuple qui était là, d'une même voix s'est mit à jubiler par des cris de joie en rendant gloire à Dieu pour ces 15 nouveaux Diacres. C'est donc dans cette effervescence de grande gaité que la messe, riche en grâce et en bénédiction s'est achevée. La fête s'est aussi poursuivie à la Maison Pallotti où tout le monde était invité à partager un repas convivial.
Il ne reste qu'a soutenir nos confrères Diacres pas nos prières pour qu'ils soient fidèles à leur engagement et exercent efficacement leur ministère avec la grâce de Dieu.

Fr. Rodrigue CHABI, SAC